«

»

déc 22

Cartes heuristiques – Intérêt pédagogique

Cet article est un extrait de la synthèse de l’animation organisée au troisième trimestre 2010, autour des TICE. L’ensemble de la synthèse est accessible en ligne : Troisième animation 2009-2010.

Il a été complété d’exemples en STSS.

Les cartes heuristiques, ou cartes de connaissances présentent des ensembles de mots structurés et organisés en arborescence pour représenter un domaine, une idée, un concept, un projet, un, plan…

Elles permettent de structurer un domaine en l’analysant de manière globale et non linéaire. Les idées, les concepts sont imagés, identifiés et reliés par des liens signifiant. Elles peuvent aider à la structuration des connaissances et rendent les apprentissages plus signifiants en posant l’apprenant en position active [1]

Ces cartes peuvent être réalisées manuellement, bien sûr, elles peuvent aussi être réalisées à l’aide d’un logiciel dédié, comme Freemind [2]. La réalisation informatique permet la souplesse de la réalisation : par exemple, on peut débuter, à partir d’une idée ou concept clé, en notant tout autour les différentes propositions des élèves pour ensuite chercher les regroupements et liens possibles.

Il est possible de ne déplier que progressivement les différentes branches, pour les explorer les unes après les autres.

Cela peut être intéressant en approche d’un cours, ou pour en suivre le plan ; cela peut être aussi un moyen, pour les élèves, d’apprendre le cours par niveau d’arborescence, en commençant par les titres les plus importants avant d’entrer petit à petit dans les sous-parties.

C’est donc à la fois un support pour la réflexion collective, un outil d’animation du cours, une aide aux révisions [3]

Illustrations

Ce type de logiciel peut être utilisé pour construire avec les élèves la correction d’un TD (exemples avec Freemind).

Ici, le travail s’appuyait sur la lecture de différents exemples d’alerte sanitaire : les élèves devaient rechercher les différents intervenants et envisager une présentation organisée. Un premier temps a donc consisté à noter dans le schéma leurs propositions :

JPEG - 90.6 ko
Schéma : correction TD

L’insertion des éléments se fait très facilement par la touche Insert du clavier.

Ensuite, le travail a consisté à organiser les réponses, en les regroupant :

JPEG - 92.4 ko
Schéma : organisation

La manipulation est très simple, de type glisser/déposer. Elle facilite l’élaboration, avec retour arrière et modification autant que nécessaire.

Le travail a été poursuivi, en discutant ces éléments de réponse et leur position, avec éventuellement des ajouts de couleur (statut, domaine d’intervention, …). Après plusieurs essais et des discussions au sein du groupe, le choix final a consisté en un regroupement selon les différentes phases de l’alerte, avec visualisation (couleur) du statut des acteurs.

La souplesse de l’outil a permis ce travail d’élaboration, par étapes successives


Un autre exemple sur l’approche d’une partie du cours :

Il s’agit d’un cours sur les politiques de santé publique et particulièrement la loi du 9 août 2004. Les deux niveaux de la politique de santé publique sont bien identifiés et un commentaire fait le lien avec le texte officiel :

JPEG - 121.7 ko
Schéma de départ
Avec commentaires.

Les différents niveaux sont ensuite dépliés et expliqués, pas à pas :

JPEG - 135.3 ko
Schéma : une branche dépliée

La similitude entre les deux niveaux apparait :

JPEG - 146.7 ko
Schéma : deux branches dépliées

Le schéma peut ensuite être plus développé.

JPEG - 163.3 ko
Schéma déplié

Ce schéma peut être mis à disposition des élèves pour les aider dans l’apprentissage du cours (mémorisation par niveau). Il peut aussi avoir été conçu avec eux, voire par les élèves eux-même dans le cadre de révisions de fin d’année.

Notes

[1] Cartes de connaissances : des outils pour apprendre, dossier, Profetic : intégration des TIC et nouvelle pédagogie universitaire, Québec, En ligne : http://www.profetic.org/dossiers/ru…(réalisation de la carte par l’élève lui-même).

[2] Freemind, site officiel, en anglais : http://freemind.sourceforge.net/wik… ; voir aussi les conseils et tutoriaux accessibles sur Framasoft : http://www.framasoft.net/article289…

[3] Complément, illustration : La carte mentale, in Hélène Guertin et al., Chercher pour trouver à l’intention des élèves des écoles secondaires, Dossier Collège de Maisonneuve École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (EBSI), Université de Montréal, En ligne :http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrou….